Les aliments pour sportifs pendant l’hiver: qu’est ce qui est différent?

Karolien Rector

Une bonne alimentation en hiver est importante, pas seulement pour les sportifs qui ont leurs compétitions pendant les mois d’hiver. L'hiver est aussi une période importante pour les “sportifs d’été”,, car les bases sont posées pour la saison estivale. La bonne alimentation garantit que l'athlète ait suffisamment d'énergie pendant l'entrainement, qu’il récupère après l'effort et que sa température corporelle reste constante.

Les exigences physiologiques du mouvement par temps froid sont très différentes de celles d'un climat plus doux. Le corps essaie toujours de maintenir une température de 37°C alors qu’il perd de la chaleur et de l’eau. L’alimentation aide à y parvenir. Les défis les plus importants concernant l’alimentation par temps froid sont dès lors: compenser une consommation d’énergie élevée et une consommation accélérée du glycogène dans les muscles et le foie.


Ceci peut être atteint en accordant une attention toute particulière à:
Consommation d’énergie:
Par temps froid, le corps  consomme 10 à 15% plus d’énergie pour se réchauffer. Les vêtements peuvent également aider: si la température corporelle reste constante par p.e. une couche supplémentaire, la consommation d’énergie sera réduite. Si la température corporelle descend quand-même, ( trembler de froid peut-être un symptôme), ça va prendre plus d’énergie pour le corps pour maintenir la température corporelle. Les sources d’énergie responsables sont surtout les hydrates de carbone. Par ce phénomène, l’appétit apparaît plus vite et plus fort quand il fait froid. C’est une réaction automatique de notre corps.

Hydratation:
Attention: pendant les températures basses, la déshydratation est possible! Même si vous transpirez normalement moins dans les jours froids (Sauf si vous portez une couche de vêtements supplémentaire bien sûr) et même si la sensation de soif chez les sportifs est beaucoup plus faible ,vous devez quand-même vous hydrater. En plus, vous perdez beaucoup d’eau par la respiration. L’hydratation pendant le sport en hiver est souvent considérée comme peu pratique parce que la plus part du temps il y a un accès limité aux fluides. Et, en combinaison avec une certaine réticence et la peur du besoin d’uriner, l’hydratation est souvent trop limité. Pourtant, l’hydratation est très importante, surtout parce que déjà dès 1 à 2 % de perte d’eau, une diminution de la performance se manifeste.

Concrètement: quelle est la meilleure option pour manger et boire?
Les repas chauds ont une influence positive à la température corporelle. Essayez donc un thé chaud au miel pendant l’entraînement ou utilisez un thermos qui garde la boisson au chaud. Autre solution: buvez une boisson énergisante aux températures inférieures à 5°C (> 8gr KH par 100 ml) et quand vous ne buvez pas plus de 500ml par heure.  Sinon c’est mieux d’opter pour une boisson isotone (4-8gr KHpar 100ml). Après l’effort vous pouvez plutôt opter pour une combinaison de protéines et d’hydrates de carbone. Opter également pour quelque chose de chaud, p.e. un chocolat chaud, un repas chaud ou le porridge.

SDA sports Dietitians Australian. Factsheet: food for your winter sports: http://www.sportsdietitians.com.au/resources/upload/files/FFYS_WinterSports.pdf, geraadpleegd 30/01/2015.

Burk, L. & Deakin V. (2010). Clinical sports nutrition. Chapter 24. Nutritional issues for special environments: training and competing at altitude and in hot climates. McGraw-Hill companies, Australia, p